Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 12:43

Samedi matin, je me décide à joindre par téléphone l'étude de Maître X., notaire proche de mon agence. Je souhaite, par ce coup de fil, m'assurer de la bonne avancée d'un dossier de vente en cours. Comme d'habitude, et malgré ma demande, Maître X. ne prend pas mon appel, comme il ne prend d'ailleurs aucun appel des agents immobiliers (pas de temps à leur consacrer) et renvoie consciencieusement toute demande de ce type vers un de ses clercs.

 

De plus, j'ai cru comprendre que les « petits patrimoines » sont traités, par ce notaire,  exactement de la même façon, que les agents immobiliers : leur dossier sera suivi à 99% par un clerc. En revanche, (d'après une de ses secrétaires), les gros entrepreneurs régionaux, les médecins spécialistes et les politiques locaux bénéficient d'un  traitement de faveur : même en cours de signature, Maître X. accepte généralement de s'interrompre pour converser par téléphone avec eux.

 

En raison de mon statut, je connais donc mieux l'une des clercs (Mme Dupinois) que le notaire lui-même, que nous n'avons l'honneur de croiser qu'au moment des signatures. Ces épisodes sont d'ailleurs savoureux, car Maître X. découvre généralement le dossier, entièrement préparé par un clerc, seulement dix minutes avant, ce qui nous permet d'assister parfois à de beaux « malentendus ».

 

Cette fois-ci encore, l'infatigable Mme Dupinois traite mon appel : tout avance bien, les conditions suspensives sont levées. Nous pourrons signer l'acte définitif sous 10 jours. Mais au ton de sa voix, je comprends que Mme Dupinois se fiche pas mal de mon dossier, alors qu'elle m'avait habituée, jusqu'alors, à beaucoup d'implication personnelle sur toutes les affaires qu'elle avait suivies. Questionnée, elle me répond :

  • - Ah, vous savez Mme Ingrid, lorsque vous viendrez signer cet acte définitif, je ne serai plus à l'étude...
  • - Ah bon? Mais pourquoi?
  • - Maître X. vient d'annoncer le licenciement de 2 clercs et malheureusement, je fais partie de la charrette
  • - Mais, cela fait plus de 4 ans que vous travaillez pour lui, non?
  • - Oui, et puis, surtout, en raison de mes expériences passées, je suis la mieux payée en terme de salaire...Je pense que c'est la raison pour laquelle j'ai été désignée pour sortir en premier.
  • - Je suis désolée pour vous.
  • - Merci.
  • - Mais peut-être travaillerons-nous de nouveau ensemble dans une autre étude?
  • - Les notaires licencient en ce moment, et beaucoup de clerc se retrouvent sur le carreau. Cela va être difficile de retrouver un emploi dans une autre étude de la région, je pense...

 

Le cas de Mme Dupinois me touche particulièrement car j'avais pu éprouver son professionnalisme à de nombreuses reprises et je jugeais que ses réponses étaient plus pertinentes, la plupart du temps, que celles du notaire. Malheureusement, Mme Dupinois ne semble pas être la seule dans ce cas, comme le souligne un article du Figaro : http://www.lefigaro.fr/immobilier/2009/05/18/05002-20090518ARTFIG00289-les-etudes-prises-au-piege-du-marche-immobilier-.php

 

Les études prises au piège du marché immobilier 

Par Alexandre Debouté le 18/05/2009
 

Confrontés à la chute des transactions, les notaires doivent réduire leurs effectifs. 2009 s'annonce difficile.


Du jamais - vu. Depuis fin 2008, les notaires licencient. Le peloton des clercs et employés d'études inscrits au chômage grossit à vue d'œil. Au dernier pointage du Conseil supérieur du notariat (CSN), l'instance de représentation nationale, le secteur compte 2 100 salariés de moins depuis janvier, après une baisse des effectifs de 1 400 personnes en 2008. Non-renouvellement des CDD, départs à la retraite non remplacés mais aussi, fait nouveau, 650 licenciements économiques depuis janvier.

En dix-sept mois, sur 50 700 employés, 7 % des troupes ont quitté les offices notariaux. Une situation inédite, selon l'aveu des notaires, justifiée par la crise immobilière. «Le retournement a été très brutal et nous a pris par surprise, souligne Jean-Pierre Ferret, président du CSN. On s'attendait à une baisse d'activité en pente douce, alors que la dégradation a été très rapide dès l'été 2008. Notre chiffre d'affaires a reculé de 5,7 % sur l'ensemble de l'année alors qu'à fin juin il était au niveau de l'année précédente.»


Participer à «l'effort de guerre»


Pour 2009, les notaires s'attendent à une baisse d'activité plus violente. Après un très mauvais premier trimestre (- 17 % sur un an), et malgré le frémissement constaté par la profession depuis avril, l'année pourrait se solder par une lourde chute d'activité de 20 à 40 %... et par de nouveaux licenciements.

«Tout va dépendre du deuxième trimestre et en juin-juillet on sera fixé», confie un notaire de la banlieue parisienne, qui n'exclut pas des dépôts de bilan. De son côté, l'intersyndicale CFDT-CGT-CGC des salariés du notariat avance même le chiffre de 10 000 suppressions de postes sur l'année. Une vision sans doute alarmiste. La CGT reproche aux notaires l'absence de gestion prévisionnelle alors qu'entre 1998 et 2007, le chiffre d'affaires des études a progressé en moyenne de 10 % par an. «Il y a une précipitation à licencier alors que ce n'est pas toujours justifié, estime Pierre Lestard de la CGT. Les notaires n'ont pas fait de réserves sur la période faste 1998-2007 et aujourd'hui ils évitent la procédure de chômage partiel pour ne pas avoir à se justifier auprès des directions départementales du travail. » Le syndicat déplore des mesures imposées de réduction du temps de travail. De fait, dans beaucoup d'études, les notaires demandent à leurs employés de passer aux quatre cinquièmes pour participer à «l'effort de guerre».



Incroyable, non ? L'article indique que le Chiffre d'Affaire des études a progressé de 10% par an, pendant 9 ans, soit un CA qui a quasiment doublé en 9 ans. Les volumes de transactions sont en baisse depuis à peine 7 mois et déjà les études licencient.

 

Ainsi, plutôt que revoir leur niveau de rémunération, les notaires demandent à leurs salariés de « participer à l'effort de guerre » ?  (Rappel : salaire Net moyen d'un notaire 18 400 euros / mois, salaire moyen net d'un clerc 1750 euros/mois. Le salaire net mensuel d'un clerc =1/11ème env. du salaire mensuel du notaire). Sources : http://www.journaldunet.com/economie/magazine/dirigeants/salaires-professions-liberales/2.shtml

 

Drôle conception de la « justice » sociale pour ces professionnels du droit !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Freelance 04/09/2012 22:18

@momo
Je n'arrive pas à pleindre la classe aristocratique des notaires, même avec votre exemple.
10 ans à s'engraisser (sur le dos des citoyens, pas des clients car il n'y a pas de notion de choix). Donc 10/15, soit 2/3 de l'étude déjà payé (à un riche retraité notaire je suppose).
Donc 2/3 d'une étude déjà payé et à 45 ans ! Donc comme il reste plus de 20 ans de taf avt la retraite (oui, qd on fait des études longues, je sais de quoi je parle, mais je n'ai pas eu ce jackpot
du type de diplôme ), et comme les taux sont trés trés trés bas, ces chers (propre et figuré) notaires peuvent sans trop de soufrance ré-étaler les 5 dernières années de remboursement afin de
baisser les mensualités et de continuer à vivre chichement dans leur Q5, X6 ou que sais-je...

gomez 04/09/2012 19:33

je vie une corruption avec mon agence mais parce que je n'accepte pas de me soumettre a cet corruption malgré 4 heure de garde a vue, je vie l'en fer avec ma puce de 13 ans, es qu'il existe une
solution pour que sa s'arrête!!
merci

momo 01/09/2011 00:31


En fait tout dépend du taux de marge :
disons que 3 associés commencent à gagner de l'argent à partir de 100.000euros de chiffre HT par mois. Pendant 10 ans le chiffre est de 160k euros ils gagnent donc 20k euros par mois chacun (ce qui
est considérable...).
Cependant, ils sont associés depuis dix ans et remboursent encore leur charge (emprunt sur 15 ans) : 5000euros/mois.
Entre temps ils ont acheté une belle maison qu'ils remboursent 3000 euros par mois.
Ils payent également 3500 euros d'impot par mois.
Ils ont également investit dans l'immo pour préparer leur retraite : 2000 euros par mois.
On peut donc voir que leur charges perso fixes sont de 13500 euros par mois ; ils n'ont encore pas mangé ni payé leur voiture (d luxe!!!!!!).
Maintenant si le chiffre baisse à 130.000euros par mois : il leur faut prendre 3500 euros par mois dans leur compte épargne pour vivre sans manger!!!!!!!
Si le chiffre baisse à 100 000 euros (vécu pendant 3 mois): il faut prendre 13500 euros par mois dans le compte épargne pour vivre.....vous tenez combien de temps vous ????
quand vous avez 45 ans et êtes associé depuis 10 ans, vous avez de gros revenus mais n'êtes pas milliardaires!!!!!!
un bateau de notaire est plus gros qu'un bateau d'agence : il rapporte plus quand ça marche mais coule aussi plus vite car les charges sont très élevées....

Vous êtes intelligente mais ne critiquez pas gratuitement sans savoir, en supposant.....


paolo 07/06/2009 11:34

10%/an pendant 9 ans ça fait beacoup plus que 100% (100*1.10E9)
esseye avec ta calc et tu veras!

RC 26/05/2009 10:03

Et même si c'était un petit clin d'oeil, c'est cruellement vrai pour tous les notaires que je peux cotoyer...

Présentation

  • : La Triste vie quotidienne d'un agent immobilier: découvrir le métier sous ses facettes les moins reluisantes
  • La Triste vie quotidienne d'un agent immobilier: découvrir le métier sous ses facettes les moins reluisantes
  • : Lassée par les méthodes douteuses des professionnels de l'immobilier (dont je fais partie), ainsi que des différents intervenants du marché, je profite de ce blog pour communiquer sur le quotidien, méconnu, souvent "fantasmé" des agents immobiliers.
  • Contact

Le million ! Le million !


N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter afin que la parution de chaque nouvel article vous soit signalée !


Aucun commentaire posté n'a été supprimé de ce blog (sauf si envoi en double par erreur) afin  de privilégier le débat. Par conséquent, si votre commentaire n'apparait pas immédiatement, il s'agit alors d'un problème de latence des serveurs (donc temporaire) et non d'une volonté de modération. 

Depuis le 1er Avril 2009, le Blog Immobilier révélateur de la nature humaine, a reçu:

 visites  !!!

Recherche

Archives