Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 13:00

12931Ah, ces doucereuses conversations téléphoniques entre un perfide agent immobilier et un gentil client, pourquoi ne sont-elles pas toutes aussi policées que les discussions entre un curé et un premier communiant?

 

De retour de congés (mes délicieuses vacances ne sont déjà plus qu’un lointain souvenir, à peine quelques heures après la reprise !), je me suis trouvée fort dépourvue lorsque je me suis aperçue que les clients (après avoir quasiment disparu quelques longues semaines) sont, semble-t-il, (presque) revenus !

 

Et oui, pour cette fin de mois aoutienne, mon téléphone a retrouvé sa saine habitude de sonner régulièrement en journée…De deux choses l’une : soit le marché frémit à nouveau (fortement improbable car mon portefeuille de biens à vendre est resté étonnamment intact malgré mes congés, ce qui laisse entendre qu’aucune vente n’est intervenue en trois semaines par une agence concurrente), soit mon absence a créé un grand manque sur le marché !

 

Je ne me savais pas tant appréciée ! Tous veulent à présent me parler, et ce, sans souffrir du moindre délai. Comme quoi, pour être plébiscitée, il faut savoir parfois se faire oublier et désirer !

 

Dès 8h30, en ce bon lundi matin de reprise, les double-appels se transforment en « triple-appels » dès que je ne termine pas la précédente conversation en moins de deux minutes. Heureusement, le système téléphonique de l’agence est performant : une superbe musique d’attente « lounge », qui ne serait reniée par aucun ascenseur d’hôtel digne de ce nom, aide les clients qui souhaitent me parler, à patienter en attendant sagement leur tour, selon le sacro-saint principe du « first in, first out ».

 

Malheureusement, lorsque le moment de félicité arrive, et que je décroche enfin une nouvelle ligne, je m’aperçois, bien malgré moi, que l’objectif de ces appels n’est pas exactement de me souhaiter une bonne reprise ou de s’enquérir du bon déroulement de mes vacances. Disons pour épargner les âmes sensibles que le but tout à fait assumé de ces coups de fil est de se plaindre ouvertement de mon comportement : j’ai quand même eu l’outrecuidance de prendre des congés, et cela, pour un agent immobilier, au prix où je suis rémunérée, c’est quand même un scandale (et oui, ma brave dame).

 

N’étant pas salariée, je rappelle, à tous mes bons lecteurs, que lorsque je ne travaille pas, je ne vends pas. Pour moi, vacances = perte sèche. Mais n’étant qu’une faible humaine (avec les contingences physiques et psychologiques qui en découlent),  il se trouve que,  même sous théine perfusée à longueur de journée, j’éprouve tout de même le besoin de prendre des congés environ 3 grosses semaines dans l’année. Et truc invraisemblable : plutôt l’été.

 

De plus, les clients ne peuvent pas dire qu’ils n’avaient pas été informés des congés de chaque négociateur : le site internet, le message d’accueil téléphonique et même les annonces en ligne, claironnaient déjà depuis le mois de juin les dates des futures absences estivales.

 

Ces précautions préalables d’annonce ne semblent pas avoir attendri mes interlocuteurs du jour. Après avoir compris que quelques mandats étaient retirés à mon agence par ma très grande faute (il faut dire que, prendre des congés, j’avais poussé le bouchon trop loin pour certains), je me suis retrouvée dans une position presque d’excuse pour ne pas avoir été joignable sur mon portable pendant mes pérégrinations aoutiennes.

 

Que je parte en vacances, bon, passe encore pour les plus « compréhensifs » de mes clients (l’esclavage a quand même été aboli, il faut s’y résoudre), mais il est impératif que je reste joignable quand même ! Un bon smartphone étanche, pour lire les mails, en cas de plongée sous-marine, et le tour est joué ! Aujourd’hui, la technique offre quand même de multiples solutions pratiques à tout bon commercial, sérieux et consciencieux. Celui qui n’est pas joignable, comme votre affreuse bloggeuse, l’a donc fait exprès. D’où le courroux tout à fait justifié aux yeux de mes gentils mandants, en ce bon lundi matin.

 

Je tente du bout des lèvres : « Euh, enfin, passer ses congés à répondre au téléphone et traiter ses mails lorsqu’on travaille déjà du lundi au samedi, et ce, 49 semaines sur 52, ce n’est pas vraiment reposant… », mais rien n’y fait. Les vendeurs de biens confiés à mon agence semblent inconsolables et surtout, en colère. Ils me feraient presque culpabiliser.

 

L’appel le plus irritant reste définitivement celui d’un propriétaire, exaspéré lui-aussi par mes semaines de congés, hésitant par conséquent sur la poursuite de sa vente en mon agence. Lors de la conversation, ce monsieur est contraint littéralement vociférer au téléphone pour que sa voix reste audible et parvienne à couvrir des cris et rires d’enfants. Interrogative, je lâche : « Vous êtes dans une garderie ? ». J’entends : « Non, sur la plage », le tout confirmé par le bruit de mouettes en fond sonore.

 

Sachant que ce même propriétaire est conseiller particulier dans une banque de renom, et bénéficie, à croire une précédente conversation que nous avions eue lors de la prise de mandat de neuf semaines de congés payés annuels (ARTT inclus), il y a de quoi se poser des questions sur cette « allergie » aux congés, en sens unique (pour les autres, pas pour lui).

 

Certes, me direz-vous, mais une agence bien organisée permet aux clients de ne pas être lésés par l’absence d’une négociatrice, un autre commercial prenant le relais. Oui, vous répondre-je, dans un monde utopique, idéalement, cela devrait se passer comme cela. Mais une agence est une petite structure (ce n’est pas Airbus, ni Orange) qui rencontre des contraintes de gestion d’équipes (maladies, formation, congés) et qui parfois, décide de permettre à tous les collaborateurs, parents d’enfants en bas âge, de partir en congés l’été. Ensuite, quoi de plus détestable que de découvrir une maison en même temps que le commercial (nouvellement affecté sur le dossier et qui remplace au pied levé le négociateur en charge de la vente car celui-ci est en congés), et qui improvise littéralement la visite au fur et à mesure : « Et voici les toilettes, ah non, excusez-moi, cela ressemble plutôt à un placard… ». La polyvalence oui, mais pas au détriment de la qualité, quitte trois semaines de l’année à ne pas pouvoir répondre présent, tel est le choix de mon agence.

 

Choix difficilement compréhensible, a priori, pour certains, en ces temps de « clients rois » et de « travail nomade », comme le prouve cette dernière conversation téléphonique, pour le moins ubuesque, et que je souhaite vous relater.

 

Une propriétaire m’appelle, toujours en ce lundi de reprise, vers 12h50 (heure de déjeuner pour beaucoup mais pas pour les agents immobiliers qui n’arrivent pas à reposer plus de 5 secondes leur combiné téléphonique), pour une fois encore, expliquer qu’elle n’a pas compris pourquoi sa maison n’avait pas été visitée depuis plus de 3 semaines. Lassitude, puis ma réponse :

-        Parce que j’étais congés, comme cela était indiqué depuis Juin sur le site internet, les annonces en lignes, le message d’accueil de l’agence et j’en passe…

-        Ah bon ? J’espère que vous allez très rapidement faire une visite parce que vous avez dû me faire louper des clients, depuis votre départ...

Envie de répondre que non, cette vendeuse n’a « loupé » aucun client puisque - petit a) le marché n’est pas dynamique (aucune vente des agences concurrentes sur mon portefeuille en trois semaine, ce qui est RARISSIME) –petit b) personne ne s’est déclaré intéressé par sa maison en mon absence. Enfin, personne jusqu’à ce matin, car, miracle, un acquéreur potentiel vient juste de se manifester il y a à peine une heure, pour prendre rendez-vous pour une visite samedi prochain. Coïncidence étonnante, mais réelle, comme il n’en n’existe que dans l’immobilier ! Je lui indique donc que j’allais l’appeler pour lui demander si elle pouvait nous recevoir le jour proposé. Elle me répond :

-        Non, samedi matin, cela ne m’arrange pas, je garde ma petite fille à la maison.

Interloquée par le prétexte futile évoqué pour refuser la visite, je réplique :

-        Vous savez très bien que la seule chose à faire est de nous ouvrir la porte. Par la suite, vous pouvez vous occuper de votre petite fille. La visite se déroulera donc sans votre intervention. Et je pensais que vous souhaitiez plus de visites ? Tout nouveau client est bon à prendre, par les temps qui courent.

-        Oui, mais ma petite fille aime jouer dans l’entrée (c’est sa pièce préférée), donc cela me dérange. Cela m’oblige à ranger. Mais venez dimanche, elle ne sera pas là.

-        Madame, dimanche, l’agence est fermée.

-        Et bien, ré-ouvrez-la, après 3 semaines de congés, vous êtes assez reposée.

-        Ah, ce ne sera pas possible, madame, le dimanche, jour du seigneur, mon programme est immuable : messe le matin, manucure l’après-midi. Je n’aurai donc pas assez de temps à vous consacrer, même reposée et fraîchement hâlée !

 

La cliente a raccroché. Une emmerdeuse en moins. Je vais devoir proposer d’autres maisons concurrentes à l’acquéreur qui souhaitait visiter samedi prochain. Mais ce dernier ne perdra pas au change. Je lui présenterai d’autres biens mieux tarifés.

 

Ouf, 12h55, je vais pouvoir aller déjeuner avant la réouverture du standard à 14h.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

carlos Duvrait 08/09/2016 20:54

Plus besoin de banque, le prêt en ligne sans banque sûre et sécuriser.
Plus de besoins de banque, avant d'avoir un crédit
Vous avez besoin d'un financement pour votre maison, pour vos
Affaires, pour achat de voiture, pour l'achat de moto,
Pour la création de vos propres entreprises, pour vos besoins
Personnels plus de doute. Nous octroyons des crédits personnels
Allant de 2000 jusqu'à 1.000.000 avec un taux
D'intérêt nominal de 1,2 % quel que soit le montant.
Veuillez nous préciser dans vos demandes de prêt
Le montant exact que vous souhaiteriez et la date.
Veuillez nous écrire pour vos prêts personnels.
Réponse rapide : Carlosduvrait@yahoo.fr

carlos Duvrait 08/09/2016 20:54

Plus besoin de banque, le prêt en ligne sans banque sûre et sécuriser.
Plus de besoins de banque, avant d'avoir un crédit
Vous avez besoin d'un financement pour votre maison, pour vos
Affaires, pour achat de voiture, pour l'achat de moto,
Pour la création de vos propres entreprises, pour vos besoins
Personnels plus de doute. Nous octroyons des crédits personnels
Allant de 2000 jusqu'à 1.000.000 avec un taux
D'intérêt nominal de 1,2 % quel que soit le montant.
Veuillez nous préciser dans vos demandes de prêt
Le montant exact que vous souhaiteriez et la date.
Veuillez nous écrire pour vos prêts personnels.
Réponse rapide : Carlosduvrait@yahoo.fr

carlosduvrait 06/03/2016 23:50

Plus de besoin de banque, avant d'avoir un crédit, avec des conditions favorables.Vous avez besoin d'un financement pour votre maison, pour vos affaires, pour achat de voiture, pour l'achat de moto, pour la création de vos propres entreprise, pour vos besoins personnels plus de doute. Nous octroyons des crédits personnels allant de 2000 jusqu'à 900,000€ avec un taux d'intérêt nominal de 1,5% quel que soit le montant. Veuillez nous préciser dans vos demandes de prêt le montant exact que vous souhaiteriez et la date.Veuillez nous écrire pour vos prêts personnels : Carlosduvrait@yahoo.fr

carlosduvrait 06/03/2016 23:50

Plus de besoin de banque, avant d'avoir un crédit, avec des conditions favorables.Vous avez besoin d'un financement pour votre maison, pour vos affaires, pour achat de voiture, pour l'achat de moto, pour la création de vos propres entreprise, pour vos besoins personnels plus de doute. Nous octroyons des crédits personnels allant de 2000 jusqu'à 900,000€ avec un taux d'intérêt nominal de 1,5% quel que soit le montant. Veuillez nous préciser dans vos demandes de prêt le montant exact que vous souhaiteriez et la date.Veuillez nous écrire pour vos prêts personnels : Carlosduvrait@yahoo.fr

http://proprietaire-cadastre.fr/ 28/06/2015 11:09

Bonjour,


Si vous souhaitez acheter un bien sans passer par une agence.


Trouver le propriétaire d'une parcelle, obtenir une copie d'acte...


Toutes vos démarches auprès des Services de publicité foncière directement en ligne.


A partir d'une adresse, d'un nom, d'une référence cadastrale nous vous donnerons l'information foncière.

Retrouvez nous sur notre site : http://proprietaire-cadastre.fr/

Présentation

  • : La Triste vie quotidienne d'un agent immobilier: découvrir le métier sous ses facettes les moins reluisantes
  • La Triste vie quotidienne d'un agent immobilier: découvrir le métier sous ses facettes les moins reluisantes
  • : Lassée par les méthodes douteuses des professionnels de l'immobilier (dont je fais partie), ainsi que des différents intervenants du marché, je profite de ce blog pour communiquer sur le quotidien, méconnu, souvent "fantasmé" des agents immobiliers.
  • Contact

Le million ! Le million !


N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter afin que la parution de chaque nouvel article vous soit signalée !


Aucun commentaire posté n'a été supprimé de ce blog (sauf si envoi en double par erreur) afin  de privilégier le débat. Par conséquent, si votre commentaire n'apparait pas immédiatement, il s'agit alors d'un problème de latence des serveurs (donc temporaire) et non d'une volonté de modération. 

Depuis le 1er Avril 2009, le Blog Immobilier révélateur de la nature humaine, a reçu:

 visites  !!!

Recherche

Archives