Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 13:34

moutonloup.jpgJ'ai tout de suite eu envie de partager avec vous,  l’anecdote ci-dessous, découverte par hasard dans la presse, car cette dernière a résonné curieusement en moi, alors que, je le précise, mon agence ne couvre pas la ville du Sud-Ouest évoquée dans le communiqué presse.

 

Quoiqu’il en soit, il émane, de ces quelques lignes, qui évoquent un  conflit « clochemerlesque »  en milieu rural,  un profond relent d’égocentrisme, mêlé d'un fort mépris de l'intérêt général et d’absence totale de dignité.

 

 Les protagonistes de cette histoire se sont, en effet, assis depuis longtemps sur les maigres valeurs qui devaient encore être les leurs avant que la possibilité d’un gain rapide (et sans effort) d’argent « facile » ne se mette à traverser leur esprit.

 

En effet, l’extrait de presse ci-dessous se réfère à de « braves » et « modestes » gens du Sud-Ouest, de simples « particuliers » propriétaires de terrains stratégiques, et qui ont pris en otage toute une ville, et tentent, le plus simplement du monde, de racketter une PME, le tout avec une conscience d’esprit on-ne-peut-plus tranquille ! A les entendre, ce sont d’ailleurs eux les victimes. Personne n'a dû leur expliquer qu'il y a des façons plus élégantes que le chantage pour négocier un dédommagement !

 

Que l’on soit dérangé par le positionnement d’un raccordement EDF dans son jardin, que l’on soit inquiet quant à l’entretien que l’émetteur nécessite, tout le monde peut le comprendre ! Ainsi, si l’extrait AFP avait exprimé le souhait de ces personnes de voir ce raccordement ou cet émetteur quitter dès que possible leur propriété, j’aurais plutôt pensé que leur action était légitime.

 

Mais rien de cela, ici : les riverains sont prêts à TOUT supporter, s’ils sont grassement payés : plus qu'un smic ( 1 500 euros mensuellement !) pour l’un, et plusieurs dizaines de milliers d’euros pour l’autre, excusez du peu ! Nos petits "moutons" ont l'appétit de "loups féroces"! Cette cupidité exacerbée les contraint d'ailleurs à utiliser des méthodes discutables : le bras de fer étant la seule méthode possible pour qu'ils puissent empocher le gros lot.

 

Bien trop régulièrement, pour ma part, je croise le chemin des ces « simples et braves » gens, pourtant souvent présentés comme des victimes moutonnières des "loups" de l’immobilier,  et dont le but proclamé n’est pas de vendre un terrain ou une maison, mais simplement de gagner au loto à l’occasion de leur vente!

 

Attention, ces propriétaires avides n’attendent pas un chèque d’une personne morale (comme la Française des Jeux), non, ils souhaitent qu’un autre particulier, victime expiatoire (car malheureux candidat à l’acquisition), les engraissent rapidement et sans trop d’effort …

 

J’avais raconté précédemment l’histoire d’un agriculteur (voir billet « un chou est un chou ») qui exigeait 100 000 euros pour un hectare de terres agricoles alors que la valeur réelle du terrain oscillait entre 5 000 et 6 000 euros d’après la SAFER. Son entêtement avait quasiment conduit à la ruine la famille voisine. Lorsqu’on lui demandait pourquoi il agissait ainsi, l’agriculteur vociférait des lapalissades du type « Ah, ma brave dame, un chou est un chou ! », « Ma foi, on ne vend qu’une fois… » ou le désormais très célèbre « Ya toujours un con qui se lève le matin et qui pourrait m’l’acheter, au prix voulu, mon terrain ! »…

 

A l’interrogation « Et ça ne vous embête pas de mettre vos voisins sur la paille ? », il répondait « Ma pauvre dame, chacun ses emmerdes ! S’il fallait que je m’occupe des problèmes des autres… » !

 

Je vous le dis haut et fort : l’homme est un loup pour l’homme, pas besoin d’un agent immobilier au milieu de la meute pour s’entre-dévorer …

 

Voici l’extrait presse évoqué (issu d’un communiqué AFP « retravaillé » légèrement) :

 

Une ville du Sud-Ouest privée de la TNT

 

Les 12.000 habitants d’une petite ville du Sud-Ouest, sont privés des chaînes de la télévision numérique terrestre (TNT) à cause d'un conflit entre deux riverains récalcitrants et l'entreprise chargée d'implanter l'émetteur. Depuis début août 2010, les habitants ne reçoivent plus les 18 chaînes de la TNT à cause de coupures intempestives dans l'alimentation électrique du relais permettant la transmission, raconte la mairie.

Pourtant le relais a fonctionné normalement pendant quelques mois après sa mise en service en décembre 2009. Quelqu'un se livrerait-il à des actes de sabotage ? Et quel est le rôle de ces deux habitants qui réclament de coquettes sommes d'argent, l'un parce que l'émetteur est installé sur sa propriété, l'autre parce que passe sur son terrain un raccordement à l'alimentation électrique ?

Monsieur X. dont la propriété abrite le raccordement EDF, exige un dédommagement de 1.500 euros par mois. C'est, dit-il, ce que la société, chargée de l'implantation du relais TNT, s'est engagée à lui payer à compter du 1er juin dernier. "Ils m'ont payé pour juin mais, depuis, rien du tout", s'indigne-t-il. Il s'estime "d'autant plus lésé" qu'il est de toute façon privé de TNT, sa propriété se trouvant "derrière l'émetteur".

Mais de là à saboter l'installation... C'est lui, assure-t-il au contraire, qui a re-enclenché un disjoncteur à la suite d'un orage cet été. Mais "l'installation, non conforme, a ressauté". A présent, il interdit "à ERDF de rentrer chez moi pour réparer. Je ne le ferai que si l’entreprise chargée d’implanter l’émetteur honore sa dette". L'entreprise se dit "victime de racket". "Nous avons dédommagé le propriétaire une fois", dit le responsable du déploiement. Accéder à des exigences "astronomiques" reviendrait à "payer plus que ce qu'on gagne".

D'après des sources concordantes, l'autre riverain demanderait plusieurs dizaines de milliers d'euros. "Nous demandons à la mairie de raisonner ses administrés", plaide le responsable du déploiement. La mairie, qui a alerté le Conseil supérieur de l'Audiovisuel (CSA) sur "la situation pour le moins rocambolesque", presse quant à elle les "protagonistes de se mettre d'accord". Monsieur X. se dit prêt à "couper la poire en trois" et à accepter un "loyer de 500 euros".

Comme on lui demande s'il ne craint pas le courroux des habitants, il rétorque : "Ils n'ont peut-être pas la télé, mais moi j'ai les embêtements". En attendant, "les gens râlent", constate un gérant d'un magasin d'électroménager. "On a des clients qui rouspètent toute la journée et ça se ressent sur le chiffre d'affaires".

Les habitants de la région auront néanmoins accès aux six chaînes "historiques" (TF1, France 2, France 3, Canal+, Arte et M6) via le traditionnel signal analogique pour an encore. A part Canal+ qui ne sera plus visible que via la TNT dès octobre.

 

Heureusement, il s'agit seulement de télé TNT ! Imaginez le résultat si des services plus vitaux (eau, électricité...) étaient concernés par l'entêtement des deux riverains! 

En des temps moins civilisés, celui qui possédait un emplacement stratégique ou une denrée rare  pouvait exiger une véritable rente et bâtir ainsi sa fortune personnelle en exerçant un véritable racket pour les "petites gens"! En 2010, les choses n'ont pas changé...Tant pis pour l'intérêt général !  

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Andre 06/09/2015 08:12

Bonjour M. et Mme
OFFRE DE PRÊT ET D'INVESTISSEMENT JUSQU’À 10.000.000 €
Avez-vous un projet ? Un besoin de financement et autres. Nous sommes capable de vous fournir du crédit et de l'investissement jusqu’à 10.000.000 euros pour un taux d'intérêt de 2% par an. Offre disponible pour toutes personne capable de nous rembourser.
* Prêt au ménage
* Prêt immobilier
* Prêt à l’investissement
* Prêt automobile
* Dette de consolidation
* Rachat de crédit
* Prêt personnel
Si vous avez besoin du crédit pour d'autres raisons n’hésitez pas, contacter notre directeur pour obtenir plus d'informations.

E-mail : jeanclaudepr@outlook.com

Nous serions ravi de vous avoir comme client.

zoobov 25/06/2011 14:36


ah l'agent immo et ses honoraires éternel sujet de discorde mais laissez moi vous dire une chose : j'ai travaillé 8 mois ds ce métier le temps de vendre mon diplome pour des boites de consulting et
le ratio temps/gain/frais n 'est pas terrible que ce soit pr le gérant ou l'employé aujourd hui je bosse ds le conseil et le ratio tps/gain/frais est de 4-5 fois de celui de l AI et parfois pour
des prestations facturée 30 000 alors que l'info peut très bien se trouver ds un bouquin à 15 eur...


laura 09/01/2011 10:12


Mes parents ont voulu acheter une maison en mai dernier à un monsieur de 80 ans. La maison répondait à tous leurs critères mis à part le prix quelque peu surévalué. Lorsqu'ils ont demandé à le
négocier (- 10 000 euros pour une maison de 400 000 euros), l'agence leur a dit qu'il fallait en faire la demande au beau-fils de ce monsieur. C'est ainsi que mes parents ont appris que pour mettre
à l'abris sa deuxième épouse plus jeune que lui, ce monsieur de 80 ans, avait mis la maison au nom de sa femme. Malheureusement, celle-ci est morte avant lui. Son fils, peu soucieux du geste fait
par son beau-père, l'a mis dehors et a mis en vente la maison dont il venait d'hériter de sa mère. Héritage qui ne représente pourtant qu'une pécadille dans les revenus de ce monsieur.
Aujourd'hui l'ancien propriétaire de la maison, vit seul à 80 ans, dans un studio non loin de la maison qu'il avait mis toute une vie à se payer !!!


Clarisse 20/10/2010 22:22


Un dernier point : si ce que vous avez vu en tant qu'AI vous a déplu, c'est peut être que vous n'étiez pas dans une bonne structure, vous auriez vu le métier d'agent immobilier très certainement
différemment en travaillant avec Ninon.
SI je suis une fois dégoutée de mon travail, personnellement, ce sera de toutes les entourloupes des clients, acquéreurs ou vendeurs, pour essayer de gruger l'agence, ou de créer des problèmes là
où il n'y en a pas.
Pour ce qui est des bisounours, avec un minimum de diplomatie et de tact, je vous assure que beaucoup de situations peuvent se désamorcer, et même des fois, ( souvent pour ma part, j'ai de la
chance en campagne ) les affaires se traitent très facilement entre acquéreur et vendeur, chaque partie faisant un effort d'intelligence ( si, si, souvent par chez nous ).


Clarisse 20/10/2010 22:16


@crapo
Je ne comprends pas pourquoi vous réagissez aussi vivement vis à vis des agents immobiliers. J'en suis moi même gérante d'agence, et je peux me regarder dans la glace tous les matins, sans avoir
honte de ce que j'ai fait la veille.
Pour ce qui est du montant des commissions des agences, quand vous parlez de la mutualisation des pertes, savez vous comment cela se passe chez certains de nos voisins ? En Angleterre, 98% des
ventes passent par les AI. Et les biens sont donnés à 1 voir des fois 2 agences max, les plus proches du bien, carrément presque une exclusivité en sorte. Forcément, à ce compte là, les frais
d'agence sont bien moins importants, car pour presque chaque mandat, il y a une vente.
Donc, le métier d'agent immobilier dépends également de l'endroit où l'on exerce, même sans aller hors de nos frontières, la différence est flagrante. Je m'explique : mon agence se trouve dans le
Tarn, plutôt coté campagne, les gens sont respectueux, me serrent la main pour me dire bonjour ( toujours), m'offrent le café et les petits gâteaux ( souvent ), et ne m'insulte jamais. Un ami
travaillant au dessus de Lyon, se voit refuser la main tendue en guise de bonjour !! Pas besoin d'aller plus loin, tout est dit.

Je rappelle tout de même que le métier d'agent immobilier est un métier assez récent par rapport au métier de boulanger, ce qui peut faire rire, mais qui veut bien dire que si ce "nouveau" ( tout
est relatif ) métier est apparu, c'est qu'il y a eu de la demande à partir d'un moment.
Pour ce qui est d'être malhonnête avec les honoraires, chacun voit midi à sa porte, et si le client veut vendre par lui même, grand bien lui fasse, c'est le jeu !

En tout les cas, comme Ninon, certaines des personnes qui m'ont fait confiance pour l'achat de leur maison sont devenus de vrais amis, d'autres, de très bonnes connaissances, c'est donc bien que
ces personnes ne se sentent pas lésée par l'agence dans tous les cas.


Présentation

  • : La Triste vie quotidienne d'un agent immobilier: découvrir le métier sous ses facettes les moins reluisantes
  • La Triste vie quotidienne d'un agent immobilier: découvrir le métier sous ses facettes les moins reluisantes
  • : Lassée par les méthodes douteuses des professionnels de l'immobilier (dont je fais partie), ainsi que des différents intervenants du marché, je profite de ce blog pour communiquer sur le quotidien, méconnu, souvent "fantasmé" des agents immobiliers.
  • Contact

Le million ! Le million !


N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter afin que la parution de chaque nouvel article vous soit signalée !


Aucun commentaire posté n'a été supprimé de ce blog (sauf si envoi en double par erreur) afin  de privilégier le débat. Par conséquent, si votre commentaire n'apparait pas immédiatement, il s'agit alors d'un problème de latence des serveurs (donc temporaire) et non d'une volonté de modération. 

Depuis le 1er Avril 2009, le Blog Immobilier révélateur de la nature humaine, a reçu:

 visites  !!!

Recherche

Archives