Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 19:45

Rappel.jpg8h40. En ce lundi matin, de retour de mon court « week-end » (j’ai en effet travaillé samedi jusqu’à la nuit tombée), j’écope, en raison de mon arrivée matinale, de l’écoute studieuse, en avant-première, des messages laissés sur le répondeur de l’agence.

 Comme tous les Lundis matin, le bouton « messages » clignote à vitesse grand « V ». Ce simple fait m’étonne d’ailleurs systématiquement, car il me semble toujours curieux que des clients tentent de joindre une agence le dimanche.

 J’ai moi-même fermé la boutique, samedi, après avoir traité tous les appels en attente. La semaine n’a pas encore commencé que je me retrouve, en ce lundi matin, avec plusieurs messages téléphoniques à traiter. Et je n’ai pas encore consulté ma boîte mails…Cela promet.

 Le répondeur annonce « vous avez 4 messages ». Bien,  voyons un peu cela :

 Message Samedi 19h30 :

-         Bonjour, je vous appelle car j’ai vu une annonce pour votre maison sur le site seloger.com. Je souhaiterai visiter demain dimanche. Merci de me rappeler.

Encore un client qui ne lit pas suffisamment les annonces et pense avoir affaire à un particulier, confusion d’autant plus curieuse qu’une annonce sur le site seloger.com ne peut qu’émaner d’une agence immobilière.

 Message Samedi 21h :

-         Bonsoir, je vous ai laissé un message tout à l’heure. Je suis vraiment intéressé pour votre maison. Merci de me rappeler car je suis sur la région jusqu’à Dimanche soir et souhaiterai visiter avant de repartir.

Lassitude, grande lassitude. Décidément, voilà un client qui ne lit pas les annonces dans leur détail, mais qui n’écoute pas non plus le message d’accueil du répondeur précisant le nom de l’agence et les horaires d’ouverture.

 Message Dimanche 12h45 :

-         Bonjour, je vous appelle car j’ai vu, sur votre site web, une annonce pour une maison à 200 000 euros située à XXX. Pourriez vous me rappeler dès que possible, sur mon portable au 06. 18. 22 (chuiiintement insupportable…) 12. Je suis très intéressé. Merci de me rappeler.

Incroyable mais vrai : impossible d’entendre le numéro de téléphone en entier et le numéro d’appel entrant ne s’est pas affiché sur l’écran. Il ne me reste qu’à tenter au hasard un numéro à deux chiffres pour remplacer celui qui est inaudible (courage, il y a seulement 99 combinaisons). Bref, espérons que ce client rappellera car je ne peux consacrer autant de temps à tenter de joindre un improbable correspondant.

 Message Lundi 7h20 :

-         Bonjour, merci de me rappeler au 0666666666. (numéro prononcé d’un seul trait, avec une vitesse incroyable, comme dans un éternuement, le tout avec un fort accent étranger). 

Après plus de 5 tentatives d’écoute, je pense avoir réussi à décoder le message et détenir enfin le « bon numéro ». Un interrogatoire de l’historique des appels me permet d’ailleurs de confirmer l’exactitude des coordonnées. Ouf, enfin un client que je vais m’empresser de rappeler.

 Je compose donc le 0666666666. Le client décroche et me répond :

-         Ah, oui, l’agence Superimmo…Merci de m’avoir rappelé !Vous êtes la première !  Ce week-end, j’ai consulté vos annonces et suis intéressé par une maison proche du centre-ville. Vous indiquez que le bien se trouve à moins de 3 minutes à pied de la gare. Mais je voudrais savoir où exactement.

-         Vous voulez l’adresse, en fait…

-         Euh, oui. Ce serait parfait.

-         Je suis désolée mais je ne peux pas vous communiquer l’adresse exacte. La maison se situe réellement à 3 minutes à pied de la gare. C’est suffisant pour savoir si son emplacement correspond à votre zone de recherche.

-         Depuis ce matin, j’appelle toutes les agences en charge du bien et soit, elles ne me rappellent pas, soit elles me répondent comme vous. C’est usant, quand même…Bon, ben, merci. (et il  raccroche)

 Lundi matin classique.

Les mails du week-end seront du même acabit : confusion agence /particulier, demande expresse d’adresse précise, offre d’achat à moitié prix sur un bien qui n’a même pas été visité…

 Je sais déjà comment va se dérouler la journée sur le plan des appels téléphoniques. Inlassablement, le téléphone s’évertue, chaque jour, à sonner le matin avant 9h (alors que l’agence est fermée), entre 12h et 12h30 avant la pause déjeuner et que les ventres crient famine, puis à partir de 17h jusqu’à…20h (et oui, les commissions « stratosphériques » des agences doivent bien impliquer certains devoirs, dont celui, en premier, de travailler tard).

 Parfois, tous les commerciaux pianotent pendant des dizaines de minutes sur leurs claviers, en silence, en jetant un coup d’œil, de temps à autre, à leur téléphone désespérément muet. Puis lorsqu’un d’entre eux reçoit un appel, vous pouvez être sûr que celui-ci lance le signal de départ d’une salve de sonneries retentissantes et simultanées, susceptibles de faire griller le standard.

 Bref, tout le monde appelle en même temps, souvent aux heures « limites » de bureau (afin de téléphoner gratuitement de son poste de travail, internet ouvert, avant que le collègue n’arrive ou juste lorsque ce dernier vient de partir !).

 A moins de louer les services d’un plateau de téléphonie, difficile pour une agence de gérer ces « pics » d’affluence pour le moins surprenants, d’autant plus que ces derniers tombent sur les plages horaires demandées par les clients pour visiter (les commerciaux sont donc occupés ailleurs) . Ainsi, certains appels redondants ne trouvent pas preneurs et échouent sur le sacro-saint répondeur, et ce, même pendant les heures officielles d’ouverture.

 L’occasion faisant le larron, je propose, pour conclure cet article, quelques conseils de « bon comportement téléphonique » (déclinables d’ailleurs pour tout secteur d’activité):

 -         Tentez, si possible, de joindre une agence pendant ses heures d’ouverture, en général très larges, du style 9h-19h du Lundi au Samedi  (éviter le dimanche, où, curieusement, allez savoir pourquoi, personne ne répond !)

-         Laissez l’objet de votre appel (éviter le laconique mais peu chaleureux «Rappelez-moi »), votre nom et vos coordonnées complètes et audibles (répétez à deux reprises le numéro de téléphone, prononcé à une vitesse permettant la retranscription écrite)

-         Ne croyez pas qu’il est possible de visiter un dimanche alors que la demande date de la veille 19h40 (oui, les commissions sont indécentes, mais les commerciaux sont salariés et soumis au droit du travail qui, pour l’instant, interdit le travail du Dimanche, sauf dérogation).

-         Evitez de vous offusquer de ne pas avoir été rappelé à 20h la veille d’un férié (oui, les commissions sont indécentes mais les commerciaux sont salariés soumis au droit du travail…)

-         N’appelez pas dans le but de tirer les vers du nez d’une agence afin de la contourner : si vous laissez un message du type « merci de me rappeler pour me donner l’adresse du bien », il y a de fortes chances pour que vous n’ayez jamais de ses nouvelles. Il sera ainsi facile de déclarer lors des dîners en ville, combien il est incroyable de constater que les agences ne font décidément pas leur boulot.

-         Téléphonez dans le cadre d’un projet d’acquisition sérieux et motivé et comportez-vous en adéquation : confondre une agence avec un syndicat d’initiatives pour touristes en goguette n’aide pas le commercial à trouver la motivation nécessaire à un suivi optimal de votre dossier.

-         Laissez un message « rationnel », en rapport avec le schmilblick (Ne pas confondre l’agence avec la boucherie Sanzot, exigeant qu’on vous rappelle pour une location alors que le répondeur stipule que la première ne se charge que de transactions !).

-         Par pitié, attendez plus de deux heures avant de rappeler, agacé (le commercial qui s’occupe du bien peut être en visite et il n’est pas encore rentré).

 Partant de ces principes de base,  peut-être qu’il sera possible de vivre, à l’avenir, une relation téléphonique épanouissante entre les agences et ses clients…

Ps: j'ai hésité dans l'illustration entre celle-ci
Le-telephone 432 320(puisqu'il semblerait que je sois surnommée Caliméra par certains internautes) et celle du haut (précision: toujours pas moi sur la photo)

Ps 2 : je sais que certaines agences ne rappellent pas toujours les clients pourtant motivés, ayant laissé leur numéro de tél de manière intelligible, avec l'objet de leur appel, etc...
mais cet article a pour but de vous dévoiler l'envers du décor, d'une agence pourtant fermement décidée à rappeler le plus grand nombre possible !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Fiol Fréd 10/05/2017 10:13

Bonjour;
Je ne sais pas si vous êtes toujours dans l'immobilier, je pense sincérment qu'avec le temps votre métier est encore plus pointus par l'exigence des clients en therme de disponibilité, réactivité et professionnalisme .
Mais nous le sommes tous dans n'importe comportement d'achat , donc pourquoi l'immobilier passerait à travers ? Il faut s'adapter changer les codes ancestraux et replacer le clients au centre de vos interets

Nous sommes une star up située dans les pays de Loire et sommes sensible aussi bien à l'expérience client à travers des services d'acceuil premuim avec une veritable aide pour les professionnels de l'immobilier . Je vous propose de découvrir notre solution scorimmo. (www.scorimmo.com/#video )

N''hesitez pas à me contacter, je suis certain que nous pourrons avec mon équipe vous apporter une nouvelle vision dans la transformation digitale de l'immobilier et vous épauler pour mieux satisfaie vos clients . . Tout s'accélère la vitesse compte ...
Bon courage et bonne carriére à vous dans ce métier passionnant
Frédéric

miron 18/03/2017 16:07

amusant votre histoire mais je decouvre qu'a nantes la plupart des agences sont fermées le samedi
très pratique et tres commercial

Benoit 21/05/2016 10:58

Vous vous plaigniez des gens qui téléphonent entre 17h et 20h, mais savez-vous qu'eux-mêmes travaillent la journée aussi, et ne peuvent pas forcément appeler pendant leur heures de travail. Si vous avez le loisir de passer vos appels personnels au boulot, tant mieux pour vous, mais ce n'est pas le cas de tout le monde. Si ça vous plaît pas, changez de métier !

allo? 25/05/2016 15:40

humm, que cache cette agressivité? aucune plainte concernant les appels entre 17H et 19H il me semble dans l'article.
Si vous considérez l'achat immobilier comme un acte important, il vous semblera alors logique d'y mettre un peu du votre.

Pascal 05/01/2014 10:57

Bonjour,
Ah excellent ... de bons moments ... je suis en train d'étudier la faisabilité de créer une agence et je constate que votre métier est devenu très complique.
J'ai travaillé pas mal d'années dans le sud, dans la piscine et le bâtiment ... je connais bien vos clients, nous avions les mêmes....
Depuis que je me penche sur votre métier, j'ai reçu une tonne de docs, mais plus massivement de sociétés 100% internet, ou presque... je m'interroge comment un agent pourrait donner des droits
d'entrée et des royalties a des gens pour un concept tel que celui la ... ? Mais bon ... je pense qu'avec ces agences virtuelles le métier ne se complique encore.
Bonne continuation a vous.
Pascal

jeff 25/06/2010 11:37


Je n'y crois pas,c'est un simple blog qui finit par me rendre les agents symphtiques.
Enfin je viens de vendre,en direct et apres avoir confié mon bien a plusieurs agences.J'ai tout eu,celui qui s'est trompé de bien lors de la visite (génial),celui qui m'a mené une personne agée
quasi invalide alors qu'il y avait un demi etage (ne vous inquietez pas elle a le budget),celui qui me cherchait dans la mauvaise entrée,le blasé etc....Tout etait negociable sauf la comm (mr,vous
savez c'est la crise).
Maintenant je cherche une maison,et voila que cela recommence.Le dernier avait simplement oublié de me dire qu'un immeuble allait silplement se construire a 12 metres de la maison en question.
Decidement je flippe d'autant plus que je rajoute a ça "le particulier" qui ne comprends pas qu'avec 375000 euros de budget j ai du mal a lui acheter sa maison qui a mon gout en vaut 200.Je suis ds
le sud,ok c est cher mais quand même.
si je parle aussi de ceux qui vous rappelle pas.....


Présentation

  • : La Triste vie quotidienne d'un agent immobilier: découvrir le métier sous ses facettes les moins reluisantes
  • La Triste vie quotidienne d'un agent immobilier: découvrir le métier sous ses facettes les moins reluisantes
  • : Lassée par les méthodes douteuses des professionnels de l'immobilier (dont je fais partie), ainsi que des différents intervenants du marché, je profite de ce blog pour communiquer sur le quotidien, méconnu, souvent "fantasmé" des agents immobiliers.
  • Contact

Le million ! Le million !


N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter afin que la parution de chaque nouvel article vous soit signalée !


Aucun commentaire posté n'a été supprimé de ce blog (sauf si envoi en double par erreur) afin  de privilégier le débat. Par conséquent, si votre commentaire n'apparait pas immédiatement, il s'agit alors d'un problème de latence des serveurs (donc temporaire) et non d'une volonté de modération. 

Depuis le 1er Avril 2009, le Blog Immobilier révélateur de la nature humaine, a reçu:

 visites  !!!

Recherche

Archives